Les soins des pieds avant et pendant le pèlerinage

Les soins des pieds sont une préparation indispensable aussi bien pendant les marches d’entrainement que pendant le pèlerinage. Nous allons donc faire un petit tour de cette problématique qui assurera un chemin le plus confortable possible.

1 – Les soins des pieds :

1.1 – Avant le départ :

1.1.1 – La peau des pieds :
Selon le pédicure qui m’a traité les pieds à quelques jours de mon départ, la meilleure préparation des pieds avant une longue randonnée ou pour le chemin de Compostelle est de les masser quotidiennement à l’aide d’une crème au beurre de karité.
Cette opération devra être réalisée quinze jours avant vos marches d’entrainement et poursuivie jusqu’à votre départ. Elle permet d’hydrater la peau et de diminuer l’effet futur des frottements à l’intérieur des chaussettes.

Chaque soir à l’étape, après la douche et sur des pieds bien secs, un massage des pieds avec une application plus importante sur les endroits pouvant subir des frottements, donc des ampoules, est recommandée voir même obligatoire !.

Vous pouvez trouver chez votre pharmacien une crème au beurre de karité mais attention à la composition de ce baume.
Cette crème peut être fabriquée par vos soins selon la méthode du site web suivant :  http://www.lessentieldejulien.com/

crème NOK de chez AkiléïneMais si vous ne vous sentez pas une âme de laborantin, vous pouvez, comme la plupart des pèlerins, utiliser la crème Nok de chez Akileïne dont l’effet est réputé sur le chemin, même si sa composition est dénoncée  dans quelques sites de trail.
Le « Nok » s’applique uniquement sur les points de frottements éventuels, les extrémités des doigts de pieds et tous les endroits pouvant générer des ampoules.

 

Crème pieds karité de chez l'OccitaneIl existe également une crème dite « crème pieds karité » de chez l’Occitane dont les effets sont intéressants et qui peut être achetée en conditionnements plus importants que la précédente pour un prix un petit peu plus cher au ml..

 

 

Baume du pèlerin des moines de GanagobieSEt enfin, comment parler crème pour les pieds sans nommer le Baume du pèlerin fabriqué par les moines du monastère de Ganagobie (Alpes de Hte Provence).
Ce baume composé d’huiles essentielles élimine les crevasses, peaux mortes et rugosités. Il détend les pieds secs, endoloris, fatigués ou échauffés.

 

 

Uriage Bariéderm Crème fissures et crevassesEn cas d’accident du genre crevasses ou autres, en prévision de ceux-ci et pour ceux qui n’aiment pas les baumes gras adoptez la crème « Bariederm » . Ce baume des Laboratoires dermatologiques Uriage est fort intéressant par sa capacité cicatrisante ainsi que par sa texture non grasse et ses deux effets qui font l’objet d’un brevet exclusif :
– une action isolante en surface en prévision des futures agressions,
– une action réparatrice en profondeur afin de restaurer l’épiderme agressé.
Si lors de vos pèlerinages ou randonnées, vous êtes sujet aux échauffements de type peau contre peau ou peau contre matière, ce baume permet d’éviter ceux-ci et améliore le confort de marche.

Il existe surement d’autres crèmes et baumes utiles pour la préparation ou la réparation de l’épiderme des pieds, si votre produit préféré n’est pas cité, merci de me rédiger un commentaire et nous ferons un essai sur nos propres pieds lors d’une randonnée.

1.1.2 – Coupe des ongles :

Les ongles peuvent être sujet à problèmes pendant le pèlerinage. La coupe, avant le départ, devra s’effectuer à 1 mm de la pulpe des doigts de pieds.
Si comme moi vous n’êtes pas très doué dans la coupe des ongles, et afin d’éviter les problèmes ultérieurs, prenez rendez vous chez un podologue.
Il vérifiera la santé de vos pieds, vous coupera les ongles de façon optimale et vous signalera les problèmes éventuels.
Cette consultation, d’un coût correspondant à environ une demi pension sur le chemin, peut éventuellement vous être remboursée par votre complémentaire et vous permettra de partir avec l’esprit léger en diminuant les chances d’avoir un ou plusieurs soucis avec vos pieds.

1.1.3 – Autres soins des pieds avant le départ :

Protégez les endroits fragiles de vos pieds par des sparadraps dits « seconde peau », si vous en avez décelé lors des entrainements.

1.2- Pendant la randonnée ou le pèlerinage :

Si vous percevez un échauffement, signe souvent d’un début de formation d’ampoules, il faudra absolument vous arrêter et appliquer les crèmes citées plus haut, après séchage du pied.

Lors d’arrêts tout au long de la journée, déchaussez vous, essuyez vos pieds et appliquez encore votre crème habituelle aux endroits qui pourraient générer des ampoules ou échauffements.

Prévoir dans votre trousse de pharmacie une pince à ongles et évitez de la prêter afin d’éviter la transmission des mycoses éventuelles.

Le matin, après la douche, procéder à un très bon séchage du pied afin d’éviter l’apparition rapide d’ampoules. Cette opération est difficile avec les serviettes ultralégères qui sont de mise chez les pèlerins, mais il faut prendre son temps pour bien sécher les pieds avant de passer les chaussettes.

 

Voila donc quelques trucs et combines pour bien soigner vos pieds et ainsi éviter au maximum les problèmes et soucis éventuels.

La semaine prochaine je vous présenterai le premier volet de ma pérégrination historique et photographique dans Bordeaux avec Pierre Yves, mon fils cadet, qui connait très bien la ville pour y résider.
Nous avons suivi les indications du petit livret appelé « Bordeaux sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle » que je vous recommande si vous passez par cette ville.

A la semaine prochaine et Ultreïa,

 

 

 

 

 

 

6 Commentaires

  • Médecin et marcheur (on rentre de la boucle du Célé, après être allé à Finsterra), j’approuve tout ce que tu dis sur le massage des pieds, à l’ exception de l’emploie des crème, baumes et huiles qui n’ont comme seuls avantages que de faciliter la mécanique du massage et d’enrichir les marchands. Ne vous chargez pas avec ça, si besoin, quelques gouttes d’huile d’olive feront l’affaire.
    Un massage, ou automassage à mi étape est aussi utile pour prévenir les ampoules.(tu le dis d’ailleurs, autrement)
    Buon camino.

    • Les conseils que j’ai donnés sont ceux, en partie, du podologue que j’avais consulté. Personnellement, je met une des crèmes citée et je n’ai pas de soucis jusqu’à maintenant (rien n’est fixé dans la rando!) mais ton idée d’huile d’olive est surement un bon plan, bien que le transport d’un tube de crème soit nettement plus facile.
      En tout cas merci pour ton commentaire et buon camino

  • bonsoir
    pour les pieds c’est vrai qu’une bonne crème est essentielle!
    as tu Jacques des tuyaux pour les marcheurs qui partent de Vezelay ? ou des blogs que tu connaîtrais….
    en effet je cherche des itinéraires qui échappent aux nationales et autres départementales…..
    merci de tes conseils éventuels
    Pauline du TARN

    • Bonjour Pauline,
      Je vais t’envoyer par mail, dans les jours qui viennent, les informations dont je dispose afin que tu prépare ton chemin sans trop de goudron !
      Buen camino Pauline
      Jacques

      • Bonjour Jacques,
        Serait il possible de bénéficier des informations concernant le départ de vezelay pour les mêmes raisons que Pauline.
        Merci d’avance pour tes éventuels conseils.
        Laura future pélérine.

        • Bonjour Laura,
          Je t’ai envoyé par mail les infos dont je dispose pour la voie de Vezelay.
          Tu pourras aussi me contacter, par mail également, si tu as d’autres questions
          Bonne préparation
          Jacques

Laissez-moi un commentaire